darling, you look perfect tonight.

Manger en moyenne quatre fois par jour, soit dix heures par semaine, quarante heures par mois ou quatre cent quatre-vingt heures par an. Porter sa fourchette à sa bouche comme un réflexe et oublier parfois même le goût principal qui constitue l’assiette. Manger par habitude, par obligation ou simplement parce qu’il le faut et laisser s’échapper bien vite tout le plaisir qui s’y associe. La nuit des temps se rappelle encore des maladies que la nourriture inflige et répète sans fin aux humains, sans que les nouvelles générations n’en gardent une expérience indispensable. La totalité des ressources annuelles de la Terre a été consommée en août dernier, ne laissant qu’une avance aux reste des mois et réduisant de nouveau nos chances de vivre longtemps.

12

On demande souvent quel est le déclic d’un rééquilibrage alimentaire, le déclic d’une vie plus saine et plus naturelle ; voici le mien. La Terre a encore des milliers de choses à nous offrir, il serait peut-être temps de ne pas lui retirer toutes ses ressources avant l’heure. Manger moins et mieux, pour plus de plaisir. Manger frais et de saison, pour ne jamais surprendre un estomac capricieux. S’ouvrir à un nouveau monde, à une nouvelle erre et découvrir des saveurs qui ont chacune leur vertus. Un plaisir n’en empêche pas un autre, il faut savoir compenser et toujours avoir un sourire rayonnant – tout comme celui qui s’affiche lorsque les résultats se voient.

Trois années me séparent de mon déclic et elles n’ont pas été de trop pour comprendre ce qui était bon pour mon organisme, pour ma tête et pour mon cœur. Elles n’ont pas toujours été faciles, elles ont demandé beaucoup d’efforts mais elles rayonnent aujourd’hui d’une certaine satisfaction. Je ne regarde plus en arrière, mais bien vers l’avant. Je m’écoute sans entendre les autres (car on sait tous qu’ils sont les pires ennemis du bien-être) et j’établis mon programme pour dépasser mes limites et mes habitudes – sans jamais plus me sentir mal, grosse, ballonnée, triste, fatiguée, coupable … Je me contente d’être bien.

1

 

1. Trouver son rythme sportif et ne jamais négliger l’apport en énergie et en confiance en soi qu’il apporte. Dépasser ses limites en se donnant des objectifs (toujours une minute de plus en cardio, arranger son emploi du temps pour faire au moins trois séances par semaine, varier les plaisirs par un cours de yoga ou deux heures de danse). Apprécier se regarder et se faire belle (à petit prix, avec 20% sur https://www.legginginabox.com/ avec le code CAMICHKA20) qu’importe les circonstances. Et sourire. Sourire à sa machine, sourire à son corps, sourire sur le selfie. Toujours sourire au sport.

2. Écouter son corps, écouter son estomac, écouter son cœur. La tête n’est pas celle qui mange, c’est bien tout le reste du corps qui en dépend. Elle est parfois bien trop forte pour résister (et elle a raison de pousser), mais elle peut aussi apprendre à être moins intrusive pour que le bas du corps jouisse plus souvent qu’il ne pleure. Certains aliments se digèrent, d’autres pas. Il est question de groupes sanguins (expliqué ici), comme de goûts personnels ou encore de hurlements d’estomac arrivés un peu trop tard. C’est là qu’on se rééquilibre, et c’est là qu’on remarque les résultats sur le corps, mais aussi sur l’humeur. La tête pourrait finalement, y gagner quelque chose.

2

 

Publié par

Âme curieuse et téméraire, prête à tout pour satisfaire sa curiosité et son incapacité à rester sur terre. Des mains pâtissières, un esprit imaginaire et des milliers d'idées à sortir sur la sphère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s