Prends une grande inspiration. Compte jusqu’à trois. Et souffle.

Ah, si vous saviez …

Si vous saviez ce que je pensais de la méditation, du yoga ou encore de toute forme de « lâché prise » il y a quelques années … Vous ne me reconnaîtriez certainement pas.

fit1

J’ai commencé le piano, tôt. La danse classique aussi. Mes parents trouvaient ça bien, cette culture de la musique et du rythme. Le solfège apporte une certaine maîtrise, une discipline. La danse classique aussi. Mais après trois ans, les professeurs ont été clairs. « Mettez-donc votre fille à la natation ou à la boxe, parce qu’elle se dandine constamment sur sa chaise. » Vous l’aurez compris, je ne tenais pas en place. Il fallait que j’évacue mon énergie, que je frappe ou que je m’épuise. ça n’a donc pas été difficile de rentrer dans les rangs des compétitions de natation, ou de frapper dans une balle de golf, ou de gratter le sol à la danse moderne. J’étais une pile électrique.

Lire la suite de « Prends une grande inspiration. Compte jusqu’à trois. Et souffle. »

Publicités

Muffins, Puffins.

En janvier, j’ai eu le fameux déclic. Celui dont tout le monde parle, poussant à se regarder avec plus d’amour dans le miroir et de commencer à écouter son corps. Voilà bien un concept que je ne connaissais pas, dont je ne voulais même pas entendre parler. Mais l’année deux-mille-dix-huit m’a chamboulée, comme ça, d’un coup, comme un éclair de génie. J’ai donc eu cette fameuse sensation de maturité, cette sensation d’avoir perdu des années et des années à manger trop, mal, pas assez, de nouveau trop et toujours plus mal. Je ne vous cacherai pas que je me suis laissée influencer par une de mes blogueuses préférées – mais c’était malgré tout une histoire bien personnelle. Entre mon corps et moi. Ma tête et moi, le chocolat et moi.

Lire la suite de « Muffins, Puffins. »

Ode aux Gâteaux.

Les journées sont longues et se ressemblent ; le métro roule au ralenti, le RER s’arrête au milieu de la voie pour régulation (toutes les minutes) et j’ai hâte de rentrer à la maison. J’ai hâte de m’installer dans ma cuisine, de souffler quelques minutes en faisant claquer les œufs contre le rebord du saladier, en faisant tourner le robot (à toute vitesse) jusqu’à ce que la meringue brille et enfin de sentir l’odeur délicieuse d’un gâteau qui cuit dans le four (tu la sens aussi l’odeur, hein?).

Certains se laissent prendre par la télévision, d’autres jouent à Candy Crush pendant plusieurs heures ou dévorent un bouquin par semaine pour tenir le rythme ; moi, je ne peux m’empêcher d’imaginer la prochaine recette et de me mettre aux fourneaux dès que je le peux. Je me laisse inspirer par tout ce que je peux voir sur les réseaux et j’adapte des recettes connues pour en faire de vrais petits bijoux. Parfois, ça ne mène à rien. D’autres fois, je sors des merveilles.

Lire la suite de « Ode aux Gâteaux. »

C#1 ; Le lundi matin

C’est en sortant de mon appartement ce matin que j’ai eu l’idée de vous parler tous les lundis matins. Un rituel qui en dit long sur ma motivation à aller au bureau (surtout après cinq jours à la montagne à boire, manger et skier) .. En même temps, comment me blâmer ? Je quitte le quinzième parisien sous le soleil pour courir dans le métro puis dans le RER, jusqu’à dépasser le périphérique (vous aussi, ça vous donne la chaire de poule ?) aux cotés de beaucoup de citoyens de la capitale qui sont exactement dans le même état que moi. On baisse la tête, les écouteurs fixés sur nos oreilles. On ne regarde que ses pieds, levant un oeil vif de temps en temps pour vérifier qu’on ne dépasse pas son arrêt (manquerait plus que ça). On ne sourit pas (certainement pas !) au risque de passer pour un fou fêtichiste des lundis matins, au risque d’être légèrement différent. On marche par réflexes sous les rues ensoleillée de Paris (faute de prendre un vélib puisqu’il n’en reste plus que 25% dans la capitale – hein Anne ?) et on s’enfonce dans la morosité de cette journée.

Lire la suite de « C#1 ; Le lundi matin »

R#3 ; Mini Straw Cakes

Vous n’allez certainement pas le croire, mais c’est aujourd’hui du sucre que j’aimerai vous parler. Une drogue dure et très répandue, parfaitement à l’aise dans son marché mais qui ne manque pas de faire des millions de victimes. J’en ai consommé, j’en ai abusé et à présent je l’évite comme la peste.

DSC_0515 (2)

Il faut vingt-huit jours pour perdre les mauvaises habitudes et en prendre de nouvelles. Vingt-huit jours d’efforts pour oublier les baumes au cœur ou les légères addictions. Quelques années plus tôt, je me suis battue contre le sucre et sa force pour ne plus jamais en avoir besoin, pour pouvoir vivre sans et le retirer de mon quotidien ; café serré, yaourt nature ou miel et sirop d’agave – mais plus aucune goutte de sucre blanc. En plus de cela, il faut apprendre à lire entre les lignes et à déceler le sucre lorsqu’il est caché dans du jambon, dans une sauce ou dans un plat préparé. Derrière chaque paquet, c’est la course au grammes de “dont sucres” pour que ce soit inférieur à 4. C’est la course aux sucres ajoutés.

Lire la suite de « R#3 ; Mini Straw Cakes »

R#2 – La tarte au citron

Connaissez-vous meilleur pêché mignon que la tarte au citron ? Le croquant de la pâte sablée, le fondant de la crème au citron et l’onctuosité de la meringue .. un mélange parfait de saveurs et de textures qui permettent de ravir bien des papilles. Je vous offre donc aujourd’hui une recette à faire par tous les temps, infaillible et délicieuse (et je vous ajoute même les petits tuyaux pour être parfaitement à l’aise pendant la réalisation). A vos fourneaux !

La première phase consiste à faire la pâte sablée – croyez-moi c’est simple et bien mieux de la faire soi-même que de l’acheter toute faite. Redressez donc les manches, retirez les bijoux et prenez un grand saladier pour y mettre 160 grammes de farine, 120 grammes de beurre mou (sortez-le un peu avant, mettez-le à côté du four pour qu’il se réchauffe mais surtout pas dans le micro-onde), deux jaunes d’œuf (gardez les blancs pour la meringue) et un peu d’eau pour lier le tout. Malaxez le tout avec vos mains jusqu’à obtenir une boule de pâte dure. Laissez la refroidir une bonne heure dans le saladier, avec un film étirable collée au dessus. Voici une bonne étape de faite.

Lire la suite de « R#2 – La tarte au citron »

PARIS ; Salons de Thé

Je l’avais promis, la voici : la liste de mes salons de thé coups de cœurs parisiens. Elle n’est pas exhaustive, j’ai encore plein d’autre endroit à découvrir dans cette merveilleuse capitale – mais elle devrait vous être utile si jamais vous avez un coup de mou et que vous cherchez un peu de réconfort dans un gâteau. J’espère d’ailleurs que bientôt, ce sera à mon tour d’être citée dans les blogs amateurs et de faire rêver vos papilles. #CamiAndCream

★ ★  Le Loir dans la Théière

Je n’étais encore qu’une petite amatrice de salons lorsque j’ai poussé la porte du Loir dans la Théière. J’en suis restée émerveillée quelques secondes. Malgré le bruit, on s’y sent rapidement bien. La salle est grande, les fauteuil confortable et la meringue est assez haute pour entrer dans une compétition. Les pâtisseries sont faîtes avec amour et générosité, c’est certainement ce qui fait toute la différence. Alors si on vous demande d’attendre quelques minutes, faîtes-le. Impossible de le regretter.

Lire la suite de « PARIS ; Salons de Thé »

darling, you look perfect tonight.

Manger en moyenne quatre fois par jour, soit dix heures par semaine, quarante heures par mois ou quatre cent quatre-vingt heures par an. Porter sa fourchette à sa bouche comme un réflexe et oublier parfois même le goût principal qui constitue l’assiette. Manger par habitude, par obligation ou simplement parce qu’il le faut et laisser s’échapper bien vite tout le plaisir qui s’y associe. La nuit des temps se rappelle encore des maladies que la nourriture inflige et répète sans fin aux humains, sans que les nouvelles générations n’en gardent une expérience indispensable. La totalité des ressources annuelles de la Terre a été consommée en août dernier, ne laissant qu’une avance aux reste des mois et réduisant de nouveau nos chances de vivre longtemps.

12

Lire la suite de « darling, you look perfect tonight. »