Des Histoires de Meufs, #3.

CHAPITRE TROIS — les films d’amour.

J’avais besoin d’un dimanche au calme. Pour ranger tout ce que la semaine a entassé, cuisiner un peu mais aussi (et surtout) me caler dans le fond de mon canapé à regarder des films d’amour avec mon chat sur les genoux (chat pouvant être remplacé par chien, lapin, souris, pot d’haagen-dazs ou cookies). C’est à la fin du premier (oui, j’en ai vu plusieurs) que j’ai réalisé qu’une fois de plus nous les femmes : on se faisait avoir. Et pour deux raisons majeures.

Lire la suite de « Des Histoires de Meufs, #3. »

Publicités

Des histoires de meufs, #2.

insoutenable

CHAPITRE DEUXl’attente interminable du texto.

Je me souviens encore de mon premier téléphone. C’était le vieux SONY de ma mère en noir et blanc. J’écrivais mes textos en T9, comptant chaque lettre pour m’assurer de n’en envoyer qu’un (on payait si cher un petit point de trop qu’on s’obligeait d’écrire en langage sms même si on ne le voulait pas). J’étais au lycée à l’époque (hors de question d’avoir un portable avant, ce qui valait bien des crises à la maison) et je me souviens très bien de ce premier stress du texto. Cette attente, ongles rongés, d’une réponse qui mettait toujours beaucoup trop de temps à arriver. Cet instant interminable où mes yeux ne quittaient pas l’écran du portable (même s’il était réglé au maximum du son pour être sûre de l’entendre). Ces longues minutes qui pouvaient durer des heures, qui nous semblaient des années entières.

Lire la suite de « Des histoires de meufs, #2. »

Les Choco-Coco Cookies (sans Gluten) pour le retour de la pluie …

Lorsque je regarde dehors aujourd’hui, j’ai un léger sourire qui se dessine sur mes lèvres. Pas parce qu’il pleut, mais parce que l’automne arrive. Vous l’avez peut-être lu dans mon dernier article, je suis une fan inconditionnelle de l’automne et je suis donc ravie d’arriver petit à petit dans cette période. Pourquoi? Pour les couleurs, pour les recettes gourmandes, pour les chemisiers bordeaux et pour une température agréable. Oh, et parce que je suis née en novembre aussi. Forcément.

Aujourd’hui donc, il pleut à Paris. Le ciel est gris et la verdure encore fraîche du soleil de la veille tranche parfaitement. Je ne peux résister à l’idée de me glisser sous un plaid, de mettre un film cosi sur Netflix (d’ailleurs, est-ce qu’on en parle de « A tous les garçons que j’ai aimé. » ..?) avec un grand bol de thé … Avouez-le que ça vous donne envie … Et si vous n’êtes toujours pas convaincu alors j’ai ce qu’il faut pour définitivement vous faire oublier l’été … Les choco-coco cookies (sans gluten) croustillants et fondants posés sur le bord de la table, juste à portée de main. Là, je sens que je vous ai eu. Et pour le bonheur de vos papilles et de votre rentrée ; en voici la recette à suivre avec amour sur un air de Jason Mraz.

Lire la suite de « Les Choco-Coco Cookies (sans Gluten) pour le retour de la pluie … »

C#4 ; Foot m’en une !

Le ciel est bleu, l’esprit est aussi vif qu’un coq et un sang rouge bat la chamade dans nos veines. Oui. Oui. Vous l’aurez compris. Ce soir, la France est en demie-finale de la coupe du monde (!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!). Et allez savoir pourquoi, j’avais envie de vous en parler aujourd’hui. J’avais envie de vous transmettre mes plus forts sentiments de chauvinisme en cette période et de vous expliquer ce qui me donne des frissons lors de ces matchs (hormis la beau-goss-attitude de nos joueurs bleus).

Je ne suis pas une grande fan de foot, globalement. J’aime pas cette façon de se rouler par terre comme le fait très bien Neymar, j’aime pas le fait qu’ils soient payés des millions pour juste taper dans un ballon (aller, ça va, ils pourraient partager, dîtes pas le contraire) et j’aime pas non plus l’ambiance qui va avec les ligues de champion, la champion’s ligue (c’est la même chose Camille, voyons) ou encore la coupe de la ligue (et donc oui, pour moi, tout ça, c’est la même chose). Mais lorsqu’il s’agit de l’équipe nationale … là, c’est une tout autre histoire. Là, je comprends les règles et je les conteste. Là, je suis les matchs sans exception et j’engueule le moindre arbitre qui fait quelque chose de travers (alors que parfois le pauvre, il a bien raison – mais on ne touche pas à Mbappé). Là, je deviens une fan inconditionnelle. Et je trouve d’ailleurs que c’est le cas de beaucoup de français qui oublient toutes leurs différences et toutes leurs batailles pendant la coupe du monde – comme si ça n’avait plus d’importance.

Lire la suite de « C#4 ; Foot m’en une ! »

All Hears on You !

Absolument plus besoin de m’habiller lorsque je porte des boucles d’oreilles.  — Camille.

Peut-être qu’il n’est même pas nécessaire de se quoter pour ce genre d’articles, je vous l’accorde … Disons juste que ça donne le ton (et que je ne savais pas comment commencer autrement).

Je vous parle donc de ce que je préfère porter ces derniers temps, tant pour habiller le visage d’une tenue un peu simple ; les boucles d’oreilles (d’ailleurs, frappe dans tes mains si toi aussi tu as un second trou mais que tu ne l’utilise que trois fois par an …) ! Ces petites merveilles hautes en couleurs changent l’allure, donnent le ton, sauvent les thèmes de couleurs et renversent le cœur des hommes (oui, bon peut-être pas mais ça faisait bien dans ma phrase) … Bref, elles sont indispensables pour toutes bonnes garde-robes ! Je vous partage donc aujourd’hui mes préférées, mes indétrônables, mes exceptionnelles … Bref, mes boucles d’oreilles que j’adore de la mort qui tue !

Lire la suite de « All Hears on You ! »