L’entre-Deux Hivernal. #Essentiels

J’ouvre les volets hier matin et je regarde la grisaille parisienne une seconde (pas plus, il fait bien trop froid). Vous ne la trouvez pas bizarre cette période? Complètement coincée entre l’envie d’aller au ski et celle de voir revenir le soleil, la chaleur et les apéros sur les quais … J’ai vite refermée la fenêtre et je suis allée me glisser sous mon plaid, rêvant des plages de Cuba qui arrivent dans un peu plus d’un mois. J’ai allumé Netflix en fond, et j’ai pensé à vous faire un petit sujet sur mes derniers #essentiels, histoire d’oublier cette période étrange pendant quelques minutes.

Lire la suite de « L’entre-Deux Hivernal. #Essentiels »

Publicités

#MoodBoard 1, Week-End & Pre-Summer.

Ce Week-End, j’ai été visionnaire !

 

17°C à Paris le 11 mars 2018, du jamais vu depuis 1830 comme le dirait si bien BFM ; mais surtout, du jamais vu depuis déjà quelques mois pour les Parisiens et de quoi rêver enfin des beaux jours qui approchent. Pour les grands amateurs des pistes de ski, les affaires sont déjà rangées (ou presque) et les sandales sont remontées de la cave comme si ça allait faire venir la chaleur un peu plus vite. De mon côté, je n’en ai pas terminé avec le ski puisque je repars dans deux semaines mais je n’ai pas attendu de ranger mes affaires chaudes pour sortir celles d’été. Je n’ai pas non plus attendu que le temps se réchauffe pour prévoir mes #look de cet été ; j’ai même commencé mes repérages et créé un #moodboard que je vous présente donc aujourd’hui. Quelques pièces pour mes futurs voyages (Berlin, Ajaccio & Rome) et quelques coups de cœur que je rêve de m’offrir. Des petits plaisirs qui donnent le sourire bien qu’il faille encore attendre quelques semaines pour les porter. Des petites pièces qui font oublier la semaine terrible qui s’annonce ; sous une pluie torrentielle.

Lire la suite de « #MoodBoard 1, Week-End & Pre-Summer. »

C#1 ; Le lundi matin

C’est en sortant de mon appartement ce matin que j’ai eu l’idée de vous parler tous les lundis matins. Un rituel qui en dit long sur ma motivation à aller au bureau (surtout après cinq jours à la montagne à boire, manger et skier) .. En même temps, comment me blâmer ? Je quitte le quinzième parisien sous le soleil pour courir dans le métro puis dans le RER, jusqu’à dépasser le périphérique (vous aussi, ça vous donne la chaire de poule ?) aux cotés de beaucoup de citoyens de la capitale qui sont exactement dans le même état que moi. On baisse la tête, les écouteurs fixés sur nos oreilles. On ne regarde que ses pieds, levant un oeil vif de temps en temps pour vérifier qu’on ne dépasse pas son arrêt (manquerait plus que ça). On ne sourit pas (certainement pas !) au risque de passer pour un fou fêtichiste des lundis matins, au risque d’être légèrement différent. On marche par réflexes sous les rues ensoleillée de Paris (faute de prendre un vélib puisqu’il n’en reste plus que 25% dans la capitale – hein Anne ?) et on s’enfonce dans la morosité de cette journée.

Lire la suite de « C#1 ; Le lundi matin »

R#3 ; Mini Straw Cakes

Vous n’allez certainement pas le croire, mais c’est aujourd’hui du sucre que j’aimerai vous parler. Une drogue dure et très répandue, parfaitement à l’aise dans son marché mais qui ne manque pas de faire des millions de victimes. J’en ai consommé, j’en ai abusé et à présent je l’évite comme la peste.

DSC_0515 (2)

Il faut vingt-huit jours pour perdre les mauvaises habitudes et en prendre de nouvelles. Vingt-huit jours d’efforts pour oublier les baumes au cœur ou les légères addictions. Quelques années plus tôt, je me suis battue contre le sucre et sa force pour ne plus jamais en avoir besoin, pour pouvoir vivre sans et le retirer de mon quotidien ; café serré, yaourt nature ou miel et sirop d’agave – mais plus aucune goutte de sucre blanc. En plus de cela, il faut apprendre à lire entre les lignes et à déceler le sucre lorsqu’il est caché dans du jambon, dans une sauce ou dans un plat préparé. Derrière chaque paquet, c’est la course au grammes de “dont sucres” pour que ce soit inférieur à 4. C’est la course aux sucres ajoutés.

Lire la suite de « R#3 ; Mini Straw Cakes »

R#2 – La tarte au citron

Connaissez-vous meilleur pêché mignon que la tarte au citron ? Le croquant de la pâte sablée, le fondant de la crème au citron et l’onctuosité de la meringue .. un mélange parfait de saveurs et de textures qui permettent de ravir bien des papilles. Je vous offre donc aujourd’hui une recette à faire par tous les temps, infaillible et délicieuse (et je vous ajoute même les petits tuyaux pour être parfaitement à l’aise pendant la réalisation). A vos fourneaux !

La première phase consiste à faire la pâte sablée – croyez-moi c’est simple et bien mieux de la faire soi-même que de l’acheter toute faite. Redressez donc les manches, retirez les bijoux et prenez un grand saladier pour y mettre 160 grammes de farine, 120 grammes de beurre mou (sortez-le un peu avant, mettez-le à côté du four pour qu’il se réchauffe mais surtout pas dans le micro-onde), deux jaunes d’œuf (gardez les blancs pour la meringue) et un peu d’eau pour lier le tout. Malaxez le tout avec vos mains jusqu’à obtenir une boule de pâte dure. Laissez la refroidir une bonne heure dans le saladier, avec un film étirable collée au dessus. Voici une bonne étape de faite.

Lire la suite de « R#2 – La tarte au citron »

PARIS ; Salons de Thé

Je l’avais promis, la voici : la liste de mes salons de thé coups de cœurs parisiens. Elle n’est pas exhaustive, j’ai encore plein d’autre endroit à découvrir dans cette merveilleuse capitale – mais elle devrait vous être utile si jamais vous avez un coup de mou et que vous cherchez un peu de réconfort dans un gâteau. J’espère d’ailleurs que bientôt, ce sera à mon tour d’être citée dans les blogs amateurs et de faire rêver vos papilles. #CamiAndCream

★ ★  Le Loir dans la Théière

Je n’étais encore qu’une petite amatrice de salons lorsque j’ai poussé la porte du Loir dans la Théière. J’en suis restée émerveillée quelques secondes. Malgré le bruit, on s’y sent rapidement bien. La salle est grande, les fauteuil confortable et la meringue est assez haute pour entrer dans une compétition. Les pâtisseries sont faîtes avec amour et générosité, c’est certainement ce qui fait toute la différence. Alors si on vous demande d’attendre quelques minutes, faîtes-le. Impossible de le regretter.

Lire la suite de « PARIS ; Salons de Thé »

darling, you look perfect tonight.

Manger en moyenne quatre fois par jour, soit dix heures par semaine, quarante heures par mois ou quatre cent quatre-vingt heures par an. Porter sa fourchette à sa bouche comme un réflexe et oublier parfois même le goût principal qui constitue l’assiette. Manger par habitude, par obligation ou simplement parce qu’il le faut et laisser s’échapper bien vite tout le plaisir qui s’y associe. La nuit des temps se rappelle encore des maladies que la nourriture inflige et répète sans fin aux humains, sans que les nouvelles générations n’en gardent une expérience indispensable. La totalité des ressources annuelles de la Terre a été consommée en août dernier, ne laissant qu’une avance aux reste des mois et réduisant de nouveau nos chances de vivre longtemps.

12

Lire la suite de « darling, you look perfect tonight. »

R#1 ; Lemon Curd Cake

Il n’y a aucune surprise à manger un gâteau au citron. C’est un des premiers basiques de la pâtisserie, qu’on apprend à l’école ou avec une maman pâtissière en même temps que le gâteau au yaourt. Et pourtant, je n’ai jamais trouvé celui qui fera exploser mes papilles. Je n’ai jamais su le faire fondre en bouche comme le fait une tarte au citron ; jusqu’à hier soir. Un petit peu d’expérience, des milliers de tests et un soupçon de magie m’ont offert la recette parfaite du gâteau au citron que j’appellerai Lemon Curd Cake (#TropBilingue)

tumblr_p44qfwyidy1x0nz4oo3_1280

IL VOUS FAUT :
75g de farine,
75g de maïzena.
1 citron, son jus et son zeste.
1 sachet de sucre vanillé.
50g de miel.
80g de sucre.
120g de beurre.
3 œufs. (1 sachet de levure complètement facultatif).

Lire la suite de « R#1 ; Lemon Curd Cake »

Who are you, in the dark ?

C’est peut-être mal se juger que de se juger soi-même mais j’aimerai vous parler de moi en quelques lignes rapides (promis). Pas que j’en ressens le besoin particulier mais plutôt dans le but de vous faire entrer pleinement dans mon univers (où règnent principalement de jolies licornes et des paillettes par milliers ; ou presque).

Parisienne depuis bien longtemps, je me suis exilée en Bretagne pour y apprendre à boire avant de retrouver la capitale pour y travailler (vous remarquerez les différentes aspirations et le cliché parfait). Habitante du XVe depuis toute petite, j’ai pas quitté l’endroit de prédilection ; ce qui me rend d’autant plus chauvine et fermée à tout extérieur périphérique ou tout ce qui se passe de l’autre coté de la seine (#teamrivegauche). J’ai certainement tort mais le cœur a ses raisons .. n’est-ce pas ?

Lire la suite de « Who are you, in the dark ? »

baby don’t you mind if I do.

La réponse est évidente, tout comme l’est la question. J’ai tenté l’expérience et oui, j’ai lâché l’affaire. Oui, j’ai cru faire partie de cette société – génération z – capable de tenir un journal intime en ligne sans jamais se poser de questions au point de tout arrêter. Oui, j’ai eu envie de parler de ce qui me tient à cœur, mais soudain ça ne concernait plus personne d’autre que moi. Et oui, du jour au lendemain j’ai arrêté et j’ai tout supprimé.

Cependant oui, l’envie d’écrire est toujours présente, restant dans un coin de ma tête au point de relancer l’aventure quelques mois plus tard (à mes risques et périls). Oui, je reprends à zéro le projet de tenir un blog et de vous y poster quelques moments forts de ma vie, quelques bons plans, quelques recettes mais aussi quelques photos de voyages ; je ne laisserai plus rien au hasard (du moins, je l’espère).

Et oui, vous allez aimer me lire de nouveau. Promis.