Des histoires de meufs, #2.

insoutenable

CHAPITRE DEUXl’attente interminable du texto.

Je me souviens encore de mon premier téléphone. C’était le vieux SONY de ma mère en noir et blanc. J’écrivais mes textos en T9, comptant chaque lettre pour m’assurer de n’en envoyer qu’un (on payait si cher un petit point de trop qu’on s’obligeait d’écrire en langage sms même si on ne le voulait pas). J’étais au lycée à l’époque (hors de question d’avoir un portable avant, ce qui valait bien des crises à la maison) et je me souviens très bien de ce premier stress du texto. Cette attente, ongles rongés, d’une réponse qui mettait toujours beaucoup trop de temps à arriver. Cet instant interminable où mes yeux ne quittaient pas l’écran du portable (même s’il était réglé au maximum du son pour être sûre de l’entendre). Ces longues minutes qui pouvaient durer des heures, qui nous semblaient des années entières.

Lire la suite »

Nice Places of January.

diapositive1

Faut-il encore présenter la Cevicheria? Ce restaurant qui magnifie comme au Chili le poisson cru ou mariné a tout de suite fait mouche lors de son ouverture à Paris. J’ai la chance d’avoir l’un d’eux juste en bas de chez moi et je me retiens chaque jour de ne pas y aller. Il faut absolument y prendre un cocktail (ils sont incroyaaaaables), des tapas à partager pourquoi pas, un plat à base de poisson (évidemment) et un accompagnement. Purée de patate douce ou champignons magnifiquement bien assaisonnés, il faut le dire – cet endroit ne fait aucune erreur. Ou peut-être si, le prix qui ne permet pas d’en faire sa cantine.

Lire la suite »

Objectif 2019 ; faire mieux pour la planète, mieux pour nous.

Voilà quelques mois que je veux vous faire un article, que je veux en parler mais surtout que je me bouge pour mieux vivre sur notre planète. Je ne vais pas m’étendre sur le pourquoi du comment ou sur la consommation massive (ce serait beaucoup trop long et bien trop barbant), je me contenterai dans cet article de vous faire part de mes solutions, de mes changements pour une vie plus écologique (promis, c’est pas si difficile) et donc, de mes nouvelles résolutions 2019.

Au delà de mes efforts en nourriture (j’en reparlerai) (le sujet est trop vaste) (c’est terrible) et depuis septembre déjà, je fais du compost. La mairie de Paris fourni pour test un petit saut qui vise à développer cette fabuleuse façon de jeter. Coquille d’œuf, épluchures, restes d’aliments … Tout ce qui est périssable crée de l’engrais pour la ville de Paris. Quitte à jeter, autant jeter dans la bonne poubelle, l’effort est le même. N’hésitez pas à vous renseigner sur ce qui est fait dans votre ville/arrondissement. Et promis, ça ne pue même pas.

dechet1

Lire la suite »

C’est la rentrée !

Comment ne pas associer rentrée et résolutions ? En voilà une bonne question. On rentre de vacances, le teint hâlé et l’air reposé (sauf quand un mariage lors du dernier week-end a fait valser tout le repos accumulé pendant un mois), on s’installe à son bureau comme si de rien était. Les collègues demandent comment étaient les vacances, on se retrouve bien nostalgique à dire que c’était bien et trop court (même lorsqu’on prend un mois, c’est (toujours) trop court). On raconte quelques anecdotes et on tente de rester encore un peu au bord de la piscine, sous le soleil. Et puis vlan, vient le premier e-mail. La première réunion. Le premier rappel. La première urgence. Et c’est d’un coup, qu’on remet les pieds sur terre et qu’on se rend compte qu’il faut se réorganiser, reprendre le contrôle de l’instant et se faire des listes. Ces fameuses listes qu’on avait laissées derrière nous pendant plusieurs semaines (sauf pour aller au marché et ne pas oublier les pèches. Oh et puis, si on les oubliait … ce n’était pas bien grave), ce contrôle qu’on avait laissé au fond de l’eau turquoise et l’organisation qui consistait juste à aller chercher le rosé à la bonne heure. Ni trop tôt. Ni trop tard. L’été est bel et bien terminé.

Lire la suite »